274 pages - juillet 2022
ISBN papier : 9781789480634
ISBN ebook : 9781789490633

Code ERC :

SH2 Institutions, Values, Environment and Space
SH2_9 Urban, regional and rural studies
SH2_10 Land use and regional planning
SH2_11 Human, economic and social geography

 
Effacer

– Papier :
Livraison offerte pour toute commande directe effectuée sur le site istegroup.com
Délai de livraison : environ deux semaines
Envois uniquement vers : France métropolitaine, Belgique, Suisse et Luxembourg
Impression en couleur
Un ebook de l’ouvrage (à l’exception des titres de l’Encyclopédie SCIENCES) est offert pour tout achat
de sa version papier sur notre site, il vous sera envoyé après la finalisation de votre commande
Offre non applicable aux librairies

– Ebook :
Prix réservé aux particuliers
Pour les institutions : nous contacter 
Nos ebooks sont au format PDF (compatible sur tout support)

Les villes sont désormais la forme dominante d’habitat des sociétés humaines. Elles sont aussi les lieux où les inégalités sociales sont les plus importantes et les plus visibles. Les inégalités économiques, sociales, foncières et matérielles, ainsi que l’accès inégal au logement, à la santé, aux services et à un environnement de qualité ont des conséquences majeures sur l’espace et les conditions de vie des urbains.

Les villes au coeur des inégalités examine la façon dont ces inégalités sont produites et reproduites, à la fois dans et entre les villes. Les théories de la rente foncière et de la ségrégation sociale sont vues à travers le prisme d’une diversité de références disciplinaires et au moyen d’exemples pris dans différentes parties du monde. Cet ouvrage analyse également l’attraction des centralités urbaines en lien avec la pression migratoire, et les effets de la financiarisation croissante de la propriété et du capital urbain.

1. Les grands modèles de l’organisation spatiale des sociétés urbaines
2. Rente foncière et modèle centre-périphérie
3. Les inégalités d’accès aux services urbains
4. Gentrification et marché immobilier : la théorie du rent gap
5. Ségrégation sociospatiale dans les villes
6. Des migrants dans et entre les villes du monde
7. Les inégalités entre les villes

Clémentine Cottineau

Clémentine Cottineau est géographe, chargée de recherche CNRS détachée et assistant professor of Urban Studies à la Technische Universiteit de Delft aux Pays-Bas. Ses travaux portent sur l’analyse et la modélisation des inégalités socio-économiques dans et entre les villes.

Denise Pumain

Denise Pumain est professeure émérite de géographie à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne et a reçu le prix Vautrin Lud en 2010. Elle est spécialiste des théories et modèles de systèmes urbains.

Chapitre 1

Les grands modèles de l’organisation spatiale des sociétés urbaines (pages : 5-54)

Ce chapitre propose un tour d'horizon des modèles d’organisation des sociétés urbaines, en commençant par retracer l’évolution historique de la spatialité des marqueurs du statut social en ville. La présence différenciée des groupes sociaux dans l'espace urbain est ensuite analysée sous les angles de la ségrégation, de la mobilité et des politiques publiques.


Chapitre 2

Rente foncière et modèle centre-périphérie (pages : 55-89)

La plupart des villes montrent des inégalités internes résumées par des écarts importants de prix du sol. Le chapitre rappelle les théories expliquant la rente foncière et ses expressions spatiales (modèle centre-périphérie et concept de champ urbain), avec leurs principales variantes dans le monde. La finance internationale intervient de plus en plus dans le processus de formation des prix.


Chapitre 3

Les inégalités d’accès aux services urbains (pages : 91-116)

La capacité à atteindre les services offerts par l’espace urbain devient un critère fondamental de la problématique des inégalités sociales, surtout pour les populations et les contextes les plus vulnérables. Ce chapitre discute la relation entre services urbains et inégalités, selon la littérature internationale, en montrant la pluralité des formes d’accès aux services et la différenciation des besoins.


Chapitre 4

Gentrification et marché immobilier : la théorie du rent gap (pages : 117-150)

Conçue pour expliquer les processus de rénovation urbaine et de gentrification dans les villes nord-américaines, la théorie du rent gap a été largement diffusée pour analyser les revalorisations immobilières dans de nombreuses villes du monde. Apparemment simple à manier, elle ne va pourtant pas sans ambiguïtés, ce qui plaide pour son utilisation raisonnée et limitée à certains cas.


Chapitre 5

Ségrégation sociospatiale dans les villes (pages : 151-188)

Ce chapitre revisite les théories et les modèles expliquant la division sociale de l’espace dans les villes et son évolution. Il rappelle la diversité des dimensions explicatives de ces processus et les nombreux types de mesures qui en ont été proposés et souligne le renouvellement des approches pour des analyses plus fines à différentes échelles d’espace et de temps.


Chapitre 6

Des migrants dans et entre les villes du monde (pages : 189-222)

Les flux migratoires sont un des reflets des inégalités dans le monde, entre Nord et Sud, entre les villes elles-mêmes et au sein de celles-ci. Ce sont ces liens que nous proposons d’explorer pour comprendre comment les migrants façonnent les villes, mettent en lumière et parfois aussi renforcent les inégalités à l’échelle mondiale, inter et intra-urbaine.


Chapitre 7

Les inégalités entre les villes (pages : 223-253)

Les villes ont aussi entre elles beaucoup d’inégalités en termes de ressources et de risques. Leur évolution dépend de différences de taille, de site, de situation géographique, de composition sociale, d'image, d'insertion dans des réseaux ou de décisions politiques. Ce chapitre analyse ces inégalités entre villes et leurs conséquences sur leurs habitants, en considérant l'imbrication des échelles géographiques.