Le génie des procédés doit répondre aux besoins scientifiques et technologiques des industries de procédés, à savoir, compétitivité, satisfaction de la demande économique changeante, innovation et respect des contraintes sociétales et environnementales. Par le développement de concepts, de méthodologies innovantes, il doit relever le défi de proposer des procédés comportant des technologies durables pour des produits verts « sustainable process and technology for green product ».
Cela requiert une démarche scientifique comportant une approche système intégré multidisciplinaire et multiéchelle de longueur et de temps, appliquée aux différents processus moléculaires et de transferts de matière, de chaleur et de quantité de mouvement souvent couplés qui interviennent aux différentes échelles de la chaîne de production (bio)chimique. Cette approche multiéchelle du génie des procédés qui combine à la fois un attrait des marchés « market pull » et une demande d’innovation technologique (« technology push » est fortement mobilisée sur le génie du couple « produits verts/procédés verts » et sur l’intensification des procédés, pour produire beaucoup plus et mieux en consommant beaucoup moins, et pour produire des molécules plus durables possédant des enjeux environnementaux et économiques.

Thèmes dans ce domaine

Autre(s) domaine(s)