98 pages - May 2015
ISBN papier : 9781784050788
ISBN ebook : 9781784060787

Cet ouvrage présente les matériaux d’électrodes actuels et futurs et s’intéresse plus particulièrement à la compréhension des mécanismes pour proposer des électrodes de batteries Li-ion plus performantes.

Paperback 19,00 Buy on Amazon

Available from your bookseller or Amazon


Ebook

9,90

Prices reserved for private individuals.
Licenses for institutions: contact us
Our e-books are in PDF format (readable on any device).

Ce livre fait partie de la série Stockage de l’énergie – batteries et supercondensateurs dédiée à la recherche et à l’innovation dans le domaine du stockage électrochimique de l’énergie qui permet de dompter l’électricité et de la mettre chimiquement en cage.

Le choix des matériaux d’électrodes positive et négative conditionne les performances des batteries lithium-ion.

Structure cristalline, conductivité électronique et ionique, taille et morphologie des particules sont des caractéristiques essentielles qui influencent directement le potentiel de travail et la capacité massique ou volumique des matériaux d’électrode, et par conséquent la densité d’énergie des batteries. La réactivité chimique et électrochimique des matériaux d’électrodes avec l’électrolyte est un point  important au regard des phénomènes de vieillissement qui prennent place aux interfaces électrode/électrolyte. A ces considérations viennent s’ajouter des exigences économiques et environnementales nécessaires pour envisager le développement des applications futures de cette technologie, comme dans le transport (véhicules électriques) et le stockage des énergies renouvelables.

Cet ouvrage présente les matériaux d’électrodes actuels et futurs et s’intéresse plus particulièrement à la compréhension des mécanismes pour proposer des électrodes de batteries Li-ion plus performantes.

Partie 1. Les électrodes négatives
1. Les matériaux « classiques » : mécanisme d’insertion
2. Vers d’autres matériaux, d’autres mécanismes

Partie 2. Les électrodes positives
3. Les oxydes lamellaires de métaux de transition comme matériaux d’électrode positive pour batteries Li-ion : de LiCoO2 à Li1+xM1-xO2
4. Des alternatives aux oxydes lamellaires

Laure Monconduit

Laure Monconduit est directrice de recherche au CNRS, Institut Charles Gerhardt, Université de Montpellier 2.

Laurence Croguennec

Laurence Croguennec est directrice de recherche au CNRS, ICMCB, Bordeaux.

Rémi Dedryvère

Rémi Dedryvère est professeur à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, IPREM, Pau.

Introduction Table des matières