318 pages - March 2018
ISBN papier : 9781784053710
ISBN ebook : 9781784063719
Paperback 54,00 Buy on Amazon

Available from your bookseller or Amazon


Ebook

9,90

Prices reserved for private individuals.
Licenses for institutions: contact us
Our e-books are in PDF format (readable on any device).

Nos discours ne servent pas seulement à décrire le monde, mais aussi et plutôt à agir dans le monde. À ce titre, le langage est doué d’efficacité : le concept anglo-saxon de speech act, introduit en philosophie par J.L. Austin dans les années 1950, sert précisément à en rendre compte. Désormais commun en linguistique, il s’est banalisé à mesure que les enjeux conceptuels du traitement du langage en termes d’actes ont été oubliés.

C’est en revenant aux sources historiques, culturelles et conceptuelles de l’idée d’efficacité du discours que l’on peut mieux comprendre tous les enjeux de cette caractérisation et préciser les critères d’identification de ce concept. De l’action du discours retrace l’histoire de cette caractérisation – depuis le Moyen-Âge jusqu’à ses usages les plus récents en philosophie, en linguistique ou en logique – et analyse précisément ce que le concept de speech act permet de saisir et d’éclairer à propos du fonctionnement du langage.

Partie 1. Archéologie du concept
1. L’efficacité du langage dans la pensée médiévale
2. Le performatif et la tradition linguistique arabe
3. Frege, en parole et en pensée
4. Les actes de parole et la tradition austro-allemande
5. Actes de langage et conséquences pratiques : C.S. Peirce
6. A.H. Gardiner (1932) et l’act of speech
7. La théorie des actes de discours de J.L. Austin

Partie 2. Héritages, transformations, débats
8. L’acte de parole dans la linguistique française
9. Force et contenu
10. La fonction des intentions pour les actes de parole
11. L’ethnographie des actes de parole
12. Le traitement logique des actes de discours
13. Actes de parole et théorie critique

Bruno Ambroise

Bruno Ambroise est chercheur en philosophie au CNRS, spécialiste de philosophie du langage. Il travaille notamment sur l’histoire et l’épistémologie de la théorie des actes de parole, à l’intersection de la philosophie, de la linguistique et des sciences sociales.

Introduction Table des matières