364 pages - January 2017
ISBN papier : 9781784051617
ISBN ebook : 9781784061616
Paperback 32,00 Buy on Amazon

Available from your bookseller or Amazon


Ebook

9,90

Prices reserved for private individuals.
Licenses for institutions: contact us
Our e-books are in PDF format (readable on any device).

Notre environnement est fortement soumis aux changements climatique et anthropique. L’observation spatiale est un outil essentiel pour le suivi de ses évolutions.

Observation des surfaces continentales par télédétection IV présente des applications de la télédétection en environnement et risques à travers des problématiques majeures.

L’apport de la télédétection dans l’évaluation de la désertification, des incendies de forêts et de la déforestation est abordé. Cet ouvrage étudie aussi la caractérisation des aérosols et des gaz par télédétection passive avant d’examiner les déformations de la surface terrestre et les processus géomorphologiques. Il analyse également le potentiel de l’imagerie radar pour la volcanologie et les études de subsidences urbaines et minières. Enfin, l’apport de la télédétection dans la lutte antiacridienne et l’épidémiologie des maladies infectieuses est traité.

1. Régions sèches et désertification
2. Télédétection et mesure de la déforestation
3. Télédétection des incendies de végétation
4.Caractérisation des effluents anthropiques gaz et aérosols
5. Suivi des déformations de la surface terrestre et des processus géomorphologiques par corrélation d’images optiques
6. Application de la télédétection optique à la surveillance des impacts environnementaux de la mine : de l’exploitation à l’après-mine
7. Apport des données SAR pour l’étude de la volcanologie et des subsidences
8. La télédétection au service de la lutte antiacridienne
9. Télédétection appliquée à l’épidémiologie des maladies infectieuses : quelques exemples

Nicolas Baghdadi

Nicolas Baghdadi est directeur de recherche à l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (IRSTEA). Il est actuellement directeur scientifique du pôle thématique surfaces continentales Theia (France).

Mehrez Zribi

Mehrez Zribi est directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Il est actuellement en activité au Centre d’études spatiales de la biosphère (CESBIO) à Toulouse où il est également responsable de l’équipe « Systèmes d’observation ».

Introduction Table des matières