242 pages - juin 2018
ISBN papier : 9781784054595
ISBN ebook : 9781784064594
Ouvrage papier 34,00 Acheter sur Amazon

Disponible chez votre libraire
ou chez Amazon


Ebook

9,90

Prix réservé aux particuliers.
Licences pour les institutions : nous contacter
Nos e-books sont au format PDF (compatible sur tout support).

Prise en étau entre les causalités caricaturales du déterminisme biologique et les abdications sinistres du relativisme sociologique, l’interdisciplinarité socio-écologique piétine. Elle a perdu de vue l’ambition d’un programme à long terme et ne travaille plus à instruire la recherche appliquée sur les prérequis concrets d’une coopération fiable, en dépit de l’accumulation des urgences.

La difficulté tient au délaissement général et prolongé de procédures nécessaires, sous l’influence de présomptions philosophiques masquées. Au bout du compte, l’écologie, la sociologie, l’histoire, l’économie, l’agronomie, etc., se révèlent gravement handicapées par l’absence d’une épistémologie commune de la pratique comparative, absence entretenue par l’épistémologie dominante elle-même.

Structures sociales et systèmes naturels s’emploie à montrer à partir de l’anthropologie sociale et de l’écologie une compatibilité scientifique de leurs recherches, moyennant des exigences méthodologiques qui sont déductibles des conditions d’existence de la science elle-même. Tout cela se résume à un constat : cet ouvrage sera une réussite si, et seulement si, il devient un début.

 

La presse en parle

(…) En ressuscitant les perdants magnifiques de l’histoire de l’anthropologie et en leur offrant la mise en perspective qui leur faisait défaut, Georges Guille-Escuret pose un jalon déterminant pour la pratique de l’interdisciplinarité. (…) Il est en tout cas essentiel qu’il soit lu et examiné pour ce qu’il est au fond : un grand plaidoyer pour la réouverture de débats fondamentaux. (…)  L’HOMME, 29 juillet 2019

1. Conditions non négociables d’une stéréoscopie scientifique
2. Des rapports avant toute chose (et avant toute cause)
3. Ensembles incertains, cohésions imparfaites et événements perturbateurs
4. La spirale des recherches : trajets centrifuges et centripètes

Georges Guille-Escuret

Georges Guille-Escuret, directeur de recherche au CNRS, est docteur en anthropologie et en biologie animale. Il a produit de nombreux travaux sur les conditions d’une coopération entre sciences sociales et écologie.

Introduction Table des matières