226 pages - juin 2017
ISBN papier : 9781784052522
ISBN ebook : 9781784062521
Ouvrage papier 56,00 Acheter sur Amazon

Disponible chez votre libraire
ou chez Amazon


Ebook

9,90

Prix réservé aux particuliers.
Licences pour les institutions : nous contacter
Nos e-books sont au format PDF (compatible sur tout support).

La série Technologies Intellectives propose des ouvrages qui explorent le travail, l’enchevêtrement des écritures et le développement de technologies intellectuelles qui automatisent pour partie certains des processus cognitifs. Elle présente des travaux qui font face à la montée en puissance de l’algorithmique ainsi qu’à l’émergence de nouvelles formes d’intelligence collective dans divers domaines (la recherche, le monde militaire, les organisations…). Elle ouvre un espace aux travaux concernant les devenirs de l’intelligence associés à la croissance de l’internet des objets, de l’hybridation du vivant et de l’intelligence artificielle.

Une profonde transformation des modes d’intelligibilité et de production des savoirs est en cours. Le « plissement numérique du monde », associé à la convergence des nanotechnologies, biotechnologies, informatiques et sciences cognitives (NBIC), affecte les agencements collectifs de pensée et les dispositifs de recherches.

Les intelligences collectives dans l’horizon du trans et posthumanisme analyse la place de ces intelligences « au milieu » du couplage des horizons ontologiques et des processus de maturation biotechniques. Après avoir présenté les caractéristiques les plus saillantes du paysage des intelligences collectives, il offre une synthèse des narrations trans et posthumanistes en les suivant au plus près de leurs énoncés, en les mettant en perspective dans l’histoire, et en indiquant de quoi ces énoncés sont le symptôme. Enfin, il met en relief les principaux problèmes auxquels l’encyclopédisme fait face, ainsi que les modes concrets de son incarnation.

1. Eléments de la configuration générale et du paysage adaptatif des intelligences collectives
2. Les horizons trans et posthumanistes. Quelques transformations bio-anthropo-techniques
3. Encyclopédisme en éclats

Jean-Max Noyer

Jean-Max Noyer est professeur des universités, membre du laboratoire Paragraphe de l’université Paris 8 et du laboratoire I3M de l’université de Toulon. Expert en stratégie et en anthropologie du numérique, il étudie les transformations sociocognitives associées au numérique. Il est également consultant auprès de grandes entreprises et de décideurs publics (Grico).

Introduction Table des matières