190 pages - septembre 2022
ISBN papier : 9781784058876
ISBN ebook : 9781784068875

 
Effacer

– Papier :
Livraison offerte pour toute commande directe effectuée sur le site istegroup.com
Délai de livraison : environ deux semaines
Envois uniquement vers : France métropolitaine, Belgique, Suisse et Luxembourg
Impression en couleur
Un ebook de l’ouvrage (à l’exception des titres de l’Encyclopédie SCIENCES) est offert pour tout achat
de sa version papier sur notre site, il vous sera envoyé après la finalisation de votre commande
Offre non applicable aux librairies

– Ebook :
Prix réservé aux particuliers
Pour les institutions : nous contacter 
Nos ebooks sont au format PDF (compatible sur tout support)

Anthropologie existentiale, autographie et entité humaine s’intéresse à l’écriture de soi et sur soi. Elle est appelée « autographie ». L’auteur qui a fait de son existence son propre « terrain » propose différentes expérimentations autographiques. Il expose les principes fondamentaux de l’autographie, pertinents pour l’anthropologue, mais également pour quiconque voudrait la pratiquer.

En anthropologie, l’observation et la description de soi ne peuvent se suffire à elles-mêmes. L’enjeu n’est pas une connaissance de soi, ni des situations ou des contextes sociaux. En ce sens, l’autographie est différente des autobiographies et des auto-ethnographies. Sa visée ultime est une compréhension de l’être humain en tant qu’entité. L’autographie est un élément clé de l’anthropologie existentiale dont l’« objet » est ainsi précisé.

Les principes méthodologiques et les enjeux théoriques sont sans cesse présents dans cet ouvrage qui fait dialoguer des écrivains et des anthropologues, en particulier Montaigne, Rousseau, Pessoa, Leiris et Lévi-Strauss.

1. L’autographie en anthropologie : Lévi-Strauss ou Leiris ?
2. Quatre principes autographiques
3. Autographie visuelle
4. Fernando Pessoa, exemple d’autographie existentiale
5. Portait de l’être humain en volume d’être

Albert Piette

Albert Piette est anthropologue, professeur à l’Université de Paris Nanterre et membre du Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (CNRS). Ses recherches constituent une réflexion théorique et méthodologique sur l’être humain.