262 pages - janvier 2023
ISBN papier : 9781784058906
ISBN ebook : 9781784068905

Effacer

– Papier :
Livraison offerte pour toute commande directe effectuée sur le site istegroup.com
Délai de livraison : environ deux semaines
Envois uniquement vers : France métropolitaine, Belgique, Suisse et Luxembourg
Impression en couleur
Un ebook de l’ouvrage (à l’exception des titres de l’Encyclopédie SCIENCES) est offert pour tout achat
de sa version papier sur notre site, il vous sera envoyé après la finalisation de votre commande
Offre non applicable aux librairies

– Ebook :
Prix réservé aux particuliers
Pour les institutions : nous contacter 
Nos ebooks sont au format PDF (compatible sur tout support)

Dans le cyberespace, les flux de données transitent massivement et librement à l’échelle planétaire. La généralisation du chiffrement, rendue nécessaire par le besoin de protection de ces échanges, a pour conséquence d’opposer aux États et à leurs services de renseignement une résistance qui contrarie leurs missions d’écoute et d’interception. Ces derniers ont dû trouver des moyens de briser ou de contourner ces protections.

Interceptions des communications électroniques analyse les évolutions des moyens de communication et d’interception ainsi que leurs mises en oeuvre depuis l’avènement du télégraphe au XIXe siècle. Cet ouvrage présente ce sujet sensible sous les angles à la fois technique, historique et politique. Il répond à plusieurs interrogations : qui sont les acteurs de l’interception ? Qui produit les technologies récentes ? Comment s’organisent les marchés des moyens d’interception ? Les moyens de protection des communications sont-ils infaillibles ? Ou quelles formes de pouvoir confèrent les interceptions ?

1. Histoire et répertoire des pratiques d’interception des communications
2. La question centrale du chiffrement
3. Enjeux de pouvoir

Daniel Ventre

Docteur en sciences politiques et ingénieur de recherche au CNRS, Daniel Ventre est chercheur au CESDIP au sein de l’Université Paris- Saclay. Ses recherches portent sur la cybersécurité, la cybercriminalité et la cyberdéfense.

Philippe Guillot

Docteur en informatique, Philippe Guillot a enseigné la cryptologie et son histoire à l’Université Paris 8. Il est membre de l’ARCSI (association des réservistes du chiffre et de la sécurité de l’information).