318 pages - septembre 2019
ISBN papier : 9781784055943
ISBN ebook : 9781784065942

 
Effacer

– Papier :
Livraison offerte pour toute commande directe effectuée sur le site istegroup.com
Délai de livraison : environ deux semaines
Envois uniquement vers : France métropolitaine, Belgique, Suisse et Luxembourg
Impression en couleur
Un ebook de l’ouvrage (à l’exception des titres de l’Encyclopédie SCIENCES) est offert pour tout achat
de sa version papier sur notre site, il vous sera envoyé après la finalisation de votre commande
Offre non applicable aux librairies

– Ebook :
Prix réservé aux particuliers
Pour les institutions : nous contacter 
Nos ebooks sont au format PDF (compatible sur tout support)

L’immunité innée constitue la première ligne de défense contre les pathogènes, à l’inverse de la réponse d’immunité adaptative, plus tardive et présente uniquement chez les vertébrés.

Cet ouvrage examine la façon dont l’immunité innée a été découverte chez les invertébrés. Il prend pour point de départ les travaux de Louis Pasteur sur une maladie du ver à soie et ceux d’Élie Metchnikoff, découvreur de la phagocytose. Il s’intéresse ensuite à André Paillot, qui démontre en 1920 l’existence chez l’insecte d’une réponse humorale, sans rapport avec celle des vertébrés. Enfin, Immunité innée montre comment le groupe dirigé par Jules Hoffmann a trouvé de fortes similitudes entre la réponse innée des insectes et des mammifères. C’est finalement la découverte d’un récepteur chez la drosophile, retrouvé chez l’homme, qui conduit à l’attribution du prix Nobel à Jules Hoffmann en 2011.

1. Louis Pasteur et la maladie du ver à soie (1865-1870)
2. Élie Metchnikoff à l’Institut Pasteur (1886-1916)
3. L’ère post-Metchnikoff à l’Institut Pasteur (1920-1940)
4. André Paillot contre le dogme « phagocytaire » : l’immunité innée humorale
5. La traversée du désert pour l’immunité des Invertébrés (1960-1990)
6. Le laboratoire de Strasbourg : vers le prix Nobel (2011)

Yves Carton

Diplômé d’immunologie de l’institut Pasteur, Yves Carton est actuellement directeur de recherche émérite au CNRS. Il se consacre à l’histoire des sciences, en particulier dans le domaine de l’entomologie, du darwinisme, et de l’immunologie.