226 pages - janvier 2018
ISBN papier : 9781784053543
ISBN ebook : 9781784063542
Ouvrage papier 42,00 Acheter sur Amazon

Disponible chez votre libraire
ou chez Amazon


Ebook

9,90

Prix réservé aux particuliers.
Licences pour les institutions : nous contacter
Nos e-books sont au format PDF (compatible sur tout support).

Le biodisponible, notion naturelle et pratique, différencie ce qui est utile dans les aliments et ce qui est dangereux dans les contaminants.

Cet ouvrage examine ce que retiennent les organismes des environnements, ou plus spécifiquement des exposomes auxquels ils sont soumis tout au long de leur vie. L’intérêt est de découvrir si l’analyse de leur contamination interne nous renseigne de façon fiable sur la biodisponibilité des contaminants. Il explore également les avantages et limites des alternatives techniques censées reproduire artificiellement la biodisponibilité.

Biodisponibles offre un état des connaissances au carrefour de plusieurs disciplines qui ouvre sans cesse de nouveaux fronts de sciences. Ainsi, il expose la complexité de même que l’importance du rôle de la nature et de nos environnements dans les interactions entre organismes et contaminants.

1. Le concept de biodisponibilité en sciences de l’environnement
2. Bioaccumulation : comprendre et modéliser la bioaccumulation à différentes échelles d’organisation biologique
3. Les capteurs passifs au défi de la biodisponibilité
4. Rôle des micro-organismes dans la biodisponibilité des contaminants
5. À chacun sa biodisponibilité

Marie-Hélène Tusseau-Vuillemin

Ingénieure à l’École polytechnique et à l’Engref, docteure en océanographie, Marie-Hélène Tusseau-Vuillemin dirige le secteur Environnement-Univers du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Emmanuelle Uher

Ingénieure en chimie analytique et docteure en sciences de l’environnement, Emmanuelle Uher s’est notamment consacrée à l’étude des échantillonneurs passifs en contexte écotoxicologique au sein d’Irstea.

Catherine Gourlay-Francé

Après avoir été chercheure en écotoxicologie, Catherine Gourlay-Francé s’occupe aujourd’hui des sujets relatifs aux biocides à l’Agence nationale de sécurité sanitaire pour l’alimentation, l’environnement et le travail.

Préface et introduction Table des matières