270 pages - septembre 2014
ISBN papier : 9781784050306
ISBN ebook : 9781784060305
Ouvrage papier 52,00 Acheter sur Amazon

Disponible chez votre libraire
ou chez Amazon


Ebook

9,90

Prix réservé aux particuliers.
Licences pour les institutions : nous contacter
Nos e-books sont au format PDF, lisible sur tout support.

La réflexion en termes d’optimisation du stockage des données et des vitesses d’exécution a dernièrement conduit à de nouveaux critères de fonctionnement des mémoires électroniques du futur. Ces mémoires, tout en consommant très peu d’énergie, devront pouvoir assurer à la fois des fonctions d’archivage (conservation des données sur des périodes supérieures à 10 ans) et être capables d’effectuer des opérations logiques à très grande vitesse (temps de commutation de l’ordre de la nanoseconde).

De telles mémoires, dites SCM (Storage Class Memory), n’existent pas encore et font actuellement l’objet de recherches intensives.

Cet ouvrage présente les trois systèmes sur le point d’atteindre cet objectif : les mémoires magnétiques STT (Spin Transfer Torque), les mémoires à changement de phase (PCRAM) et les mémoires résistives (RRAM) à métallisation ou à changement de valence. Proposant une description détaillée des évolutions de la technologie existante, il analyse également l’émergence de concepts nouveaux susceptibles de conduire à des mémoires électroniques de type SCM.

1. Problèmes généraux liés au traitement et au stockage de l’information. Classification des mémoires et perspectives
2. Etat de l’art des mémoires électroniques DRAM, SRAM, Flash, HDD et MRAM
3. Evolution des mémoires SSD vers les FeRAMs, FeFETs, CTMs et STT-RAMs
4. Mémoires volatiles et non volatiles réalisées à l’aide de NEMS
5. Mémoires électroniques non volatiles à changement de phase (PCRAM)
6. Mémoires résistives (RRAM)
7. Mémoires électroniques organiques non volatiles

Pierre Camille Lacaze

Professeur émérite à l’université Paris Diderot, Pierre Camille Lacaze est l’auteur d’environ 250 publications et de plusieurs brevets d’invention. Ses recherches sont centrées sur les traitements chimiques et électrochimiques de surface.

Jean-Christophe Lacroix

Professeur à l’université Paris Diderot et directeur adjoint du laboratoire ITODYS, Jean-Christophe Lacroix mène des recherches sur les surfaces modifiées nanostructurées, les revêtements intelligents et les actionneurs moléculaires.

Avant-propos Table des matières